cléa

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

« Je crois encore que le théâtre peut changer le monde et que l’artiste a un rôle à jouer dans la cité ! Je crois que plus que jamais le théâtre est une denrée de première nécessité et que c’est vital ce qui s’y passe : des corps, des intelligences, des émotions en mouvement sur un plateau pour des corps, des intelligences, des émotions en éveil sur des fauteuils, ou des chaises ». Anne-Frédérique Bourget

Depuis plusieurs années, la compagnie MSKT participe à des CLÉA (Contrat Local d’Education Artistique) dans une volonté d’être au plus proche de l’humain, d’initier à la pratique théâtrale chacune et chacun. Notre approche du métier est de travailler en direction des publics qui ne sont pas assis confortablement sur des fauteuils.

Notre approche consiste à rencontrer le public là où il en est de son rapport au théâtre et à ses contemporains. Nous intervenons en effet dans des centres sociaux, des écoles, des collèges, des lycées, des salles municipales, des prisons, des IME et même des entreprises.

Inventer un geste artistique en collaboration avec des acteurs de terrain pour des publics divers fait donc partie de nos habitus, c’est dans l’ADN de notre compagnie. Les préoccupations d’éducation artistique et culturelle sont au cœur de notre démarche. Nous souhaitons permettre à tous de rencontrer des œuvres contemporaines, rendant ainsi le théâtre familier.

D’octobre 2014 à mai 2015, nous avons mené avec les habitants de Petite-Forêt, un projet intitulé Art et réalité, soutenu par Inpact, le Conseil Régional et le Printemps culturel. De janvier à juin 2017, la compagnie MSKT était en résidence sur la communauté d’agglomération Maubeuge-Val de Sambre dans le cadre d’un contrat local d’éducation artistique. Nous sommes de novembre 2017 à mars 2018 sur le territoire de la communauté de communes des Hauts de Flandre dans le cadre du dispositif artiste rencontre territoire. En 2019, 2020 et 2021, la compagnie MSKT a été sélectionnée pour des CLEA, successivement sur les territoires du Pays de Mormal et du Cœur d’Ostrevent.

Le dialogue permanent et passionné que l’art et la société entretiennent est en effet le ferment qui nourrit de manière quotidienne nos créations artistiques comme nos projets avec les amateurs. Il a s’agit de mettre l’actualité de chacun.e et du monde sur le plateau. Nous avons rassemblé les habitants de Petite-Forêt pour une création collective intergénérationnelle mêlant professionnels et amateurs. Nous avons mené des laboratoires de création avec des habitants de tous âges de la CAMVS.

En inscrivant ces projets dans la durée, nous avons rendu la pratique du théâtre contemporain quotidienne. La création d’une forme à visée public ou non a été un temps fort dans la vie des territoires, de ses habitants, des établissements scolaires, de ses élèves, des centres sociaux, pénitentiaires ou des EHPAD et ses résidents. Nous avons dans un premier temps mis en place des ateliers de pratique artistique, pour que chacun.e puisse goûter aux réalités du plateau, approcher et interroger l’art contemporain. Puis selon les projets, nous avons avec les participants aux ateliers, récolté la parole des habitants pour réunir l’expérience d’un territoire, avant de transformer ces témoignages en œuvres artistiques, ou créé une forme unique et éphémère, pour passer du réel au plateau dans une création collective. Enfin nous avons ouvert les portes de répétions de comédiens professionnels, provoquant ainsi la rencontre et rendant le théâtre aussi quotidien, accessible et nécessaire pour se nourrir que le supermarché.

Durant les CLEA, nous inventons des gestes artistiques en lien avec les habitant.es, les élèves des écoles de la maternelle au lycée, les résident.es des EHPAD, les usagers des médiathèques. Nous créons des projets sur mesure, de la récolte de témoignages à l’atelier de pratique, passant du conte à la chanson, de la poésie au slogan. Nous faisons de nos gestes artistiques des moments collectifs, éphémères et éternels.